Anthologie

BIOGRAPHIE DES TISSEURS DE RÊVES

L’écriture est un moment souvent solitaire, toujours intérieur. Former, en soi, le mot qui continuera la phrase, qui prolongera l’acte simple de raconter demande une abnégation qui ne peut venir que de sa propre volonté. Ce n’est que lorsqu’assez de lignes ont fondu un nouveau monde, que survient l’impérieuse envie d’y inviter le regard neuf d'autrui.

De ce constat est né le collectif des Tisseurs de Rêves. Des écrivains possédés par l’amour de la littérature de l’Imaginaire, de sa complexité, de ses vies que seule la liberté d’inventer peut procréer. De ce désir d’offrir ses mots aux autres, de faire découvrir ses univers, chaque écrivain a ouvert les portes de ses histoires à ceux devenus entre temps des amis.

Le souffle ardent de cette même passion s’est embrasé pour forger le recueil Sur les Ailes des Souvenirs. Projet à l’état de songe en janvier 2009, les Tisseurs ont associés leurs talents, leurs visions et leurs muses afin de proposer au public leur travail. Cette anthologie collective, qui respecte cependant la singularité de chacun, déploie les différentes facettes du thème de la mémoire, de l’oubli, des réminiscences, empruntant au Fantastique, à la Science Fiction et à la Fantasy leurs codes pour mieux les dépasser.

 

 

 

SUR LES AILES DES SOUVENIRS 

"LES DIFFERENTS MEANDRES"

(PRESENTATION)

 

 

La mémoire de l'eau

 

Le ciel s’assombrit au dessus de Fort Émeraude. De lourds nuages menacent les plaines, et

Ayielle scrute l’éther, anxieuse. Loin à l’Est, on bénirait une telle menace. Car là-bas, chaque

goutte de pluie est un cadeau que Ka ne veut plus attendre. Dans les volutes vaporeuses, les

souvenirs se délitent ; dans le sable, la haine s’aiguise. Entre ces deux mondes coule une eau

limpide, pure, pleine, décidant de la force des uns et de la mémoire des autres…

 

                                                                                                                                                   Guillaume Appy

 

 

L'ultime promesse

 

Des sensations, mais aucune certitude. Des intuitions, mais pas de souvenir. Pas même un nom.

Je me suis réveillé seul, dans cette forêt qui ne me rappelle que l'évidence de l'avoir oublié.

Que faire ?

Je m'assieds sur une souche en ignorant la douleur qui m'écartèle pourtant. Mon corps se

souvient de la souffrance. Si je savais sourire, je le ferais. Sans doute. Tout en moi n'a pas oublié.

Rester là, sans bouger ne m'apportera rien. Quelqu'un quelque part me connaît. Forcément. Il

doit y avoir, non loin, un endroit où des gens vivent. C'est là que je dois me rendre.

Je dois arrêter de penser. Suivre mes pas, même sans savoir où ils me mènent. Laisser mes

jambes me guider, mon corps saura où aller.

 

                                                                                                                          Catherine Chiarenza Gouttière

 

 

 

Un jour entre vice et vertu

 

Dans la ville haute, le pouvoir est un jeu qui se gagne à coups d’intrigues finement nouées.

Fuyant les gardes venus l’arrêter, un jeune Lord erre bientôt dans la ville basse, où la boisson

règne en maîtresse avisée. Son chemin va croiser celui d’un reître, Edar, qui peine tout comme lui

à se remémorer les évènements de la nuit précédente. Mais lui ne veut pas se rappeler, il s’efforce,

au contraire, d’effacer des souvenirs plus profondément enfouis. Il n’a pas oublié qui il fut jadis.

À Va’is Aura Nicë, les destins de chacun s’entremêlent, et le passé n’est pas toujours ce qu’il

semble être.

 

                                                                                                                                                             Florian Deconinck

 

 

 

 

Dans la douceur des Alyscamps

 

Dans le calme et l’atmosphère de recueil d’une petite nécropole isolée, un assassin soupire et

rêvasse. Il attend l’heure du sang et des larmes, l’heure du deuil et des armes. Le crépuscule des

âmes et de la vie qui s’enfuit. Dans le creux de sa paume, repose le bout de parchemin flétri où

figure le nom de celui dont on veut effacer le souvenir.

La douce nature et les soupirs emplis de remords d’Alyscamps retiendront-ils sa dague quand

il devra se glisser dans l’ombre de ce jeune et charismatique bourgeois ? Mais n’est-il qu’un voleur

d’existence, qu’un ignoble trafiquant de mémoire, un indigne fils de l’ombre ? Torturé par ses

doutes intérieurs incessants et les réminiscences douloureuses de son cruel passé, parviendra-t-il à

trouver le courage d’accomplir cette nuit sa mission ?

 

                                                                                                                                                                         Andréa Deslacs

 

 

 

 

Mémoire virtuelle

 

Plongé dans son quotidien, un jeune cadre vit une existence heureuse, parfois traversée de

périodes un peu moins passionnantes, sans que cela remette en cause son bonheur. Pourtant,

dans un environnement aussi familier, il y a toujours des surprises, des éléments inconnus à

découvrir. Ce jeune cadre le sait. Dans une mégalopole d'un Empire à la pointe de la technologie,

on ne peut pas tout savoir. On ne peut pas se souvenir de tout. Il est même facile d'oublier les

activités de celle que l'on aime, ou de ne pas prendre en compte des rumeurs extravagantes...

 

                                                                                                                                                               Christian Djédjé

 

 

 

La dernière larme

 

Lorsque la lumière s’éteint et que la porte se referme sans bruit, l‘enfant fatigué ferme les yeux

et glisse lentement dans les rêves. Il ne craint rien, car dans la pénombre qui dissimule les

chimères, la chaleur d’un regard le guide. L’astre maternel le protège. Mais qu’adviendrait-il si

toutes les lumières s'éteignaient ? Vers quels songes, vers quels oublis avancerions-nous si ce

regard faiblissait au point de ne plus savoir retenir le souvenir de nos existences ? Qui viendrait

alors nous guider et faire qu’à nouveau, l’aube se lève ?

 

                                                                                                                                                             Pascal Gouttière

 

 

 

La Dame Blanche

L'araignée tisse sa toile dans un coin de mur et l'oiseau observe silencieusement. Johan se

réveille le corps couvert de brûlures, dont il ne se rappelle pas l'origine. L’attention de ses amis est

aussi éphémère que leur présence en ce monde, la quête de ses souvenirs est la quête qui définit

sa propre vie. Et là où tout semble disparaître dans l’oubli, reste une lune, blanche, qui observe.

                                                                                                                                                                        Jérôme Simon

 

 

 

Shadow Duet

La transmission de patrimoine n'est pas chose aisée. Surtout lorsque l'héritage est aussi

conséquent que le duché des Doberan. La douairière Mirena, déjà peu désireuse de laisser un tel

domaine à un fils unique dégénéré et peureux, voit d'un mauvais oeil la concurrence de sa future

bru, sapant déjà son autorité. Tout bascule à l'apparition de deux mercenaires dans les bois : le

Shadow Duet, composé du sémillant Avaam et de sa froide et mystérieuse comparse, Otthilde.

Dès lors, le Destin est en marche. Car ce qui s'annonçait comme un contrat ordinaire semble

réveiller des échos dans le voile qui obscurcit la mémoire d'Otthilde. Les braises du passé se

ravivent, les souvenirs s'envolent... et au milieu, le Shadow Duet tente de survivre.

                                                                                                                                               Amandine Thorrignac